Une escale à Pantelleria… qui tourne au blocage. Autrefois les bateaux s’arrêtaient faute de vent. Là c‘est l’inverse. Les avions sont cloués au sol, les équipages au bain forcé… avec des rafales à plus de 40kts…
Certes, l’occasion d’un beau coucher de soleil…
Mais le lendemain on poireaute dans l’aérogare… ça ne s’arrange pas, le vent est toujours aussi violent..